NOUVELLE CUISINE

Jusqu’où serions nous prêts à aller pour ne pas vieillir? Quel serait notre « extrême » à nous? Le méconu Fruit Chan s’est immiscé dans la trilogie de courts métrage (3 êxtremes) initiée par ses compatriotes Miike (Audition, Dead or alive) et Wook (Old boy, Stolker) pour livrer une piste de réponse.

C’est l’histoire d’une riche quadragénaire tirée à quatre épingles, à la pointe de l’élégance et craignant de voir son mari partir vers une plus jeune qu’elle. La fin justifiant les moyens, elle n’hésite pas à payer le prix fort et à essayer des méthodes qui sortent des sentiers battus pour éviter à tout prix de subir les affres du temps.

maggie cheung dans nouvelle cuisine de fruit chan

Maggie Cheung dans Nouvelle cuisine, réalisé par Fruit Chan et sorti en 2006.

Rendez vous est donc pris avec une rebouteuse qui lui propose, en termes de traitement, de déguster simplement quelques raviolis. Puis, la lente découverte du contenu de ces raviolis, en même temps qu’elle surprendra les cinéphiles d’horreur les plus avertis, viendra en un laps de temps relativement bref, conférer au métrage toute la légitimité requise pour figurer dans la trilogie de l’extrême.

Plus troublant dans son thème que dans ses images, ce film compile épars l’inceste, le suicide ou encore le cannibalisme, le tout souligné par le fort contraste qu’entretiennent ces sujets sordides avec les manières raffinées et luxueuses du personnage principal.

La méthode tranche radicalement avec celle, plus classique, qui consiste en une surenchère d’hémoglobine.  Sans effets spéciaux, la peur survient plus jaillissante car elle est vécue « sans filets », sans le garde fou mental de l’irréalité.

Une simple plongée dans le regard de Maggie Cheung suffit, en effet, pour voir danser les démons. En particulier celui de l’éternité.

 

RÉALISÉ PAR: Fruit Chan

ANNÉE: 2005

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *