LEFT BANK

Le cinéma belge ca n’est pas que Dikennek, c’est aussi de beaux films d’horreur. Celui-ci raconte comment la vie d’une jeune athlète bascule. Renvoyée du jour au lendemain par son entraîneur, elle emménage avec Bobby, un beau gosse qu’elle vient à peine de rencontrer.

Seulement Bobby habite dans un immeuble où il se passe des choses curieuses. La situation dégénère alors lentement… mais sûrement.

linkeroever_movie_left-bank

Matthias Schoenaerts et Eline Kuppens dans Left bank, réalisé par Pieter van Hees et sorti en 2007.

Ce film est structuré de manière verticale. Une ascension du gouffre, qui partirait de l’enfer pour tenter de parvenir à la lumière. Une « verticalité » de la réalisation à laquelle s’oppose l’aspect plongeant du scénario qui, lui, décrit une descente aux enfers.

La jeune athlète prometteuse voit en effet son être tout entier se déliter petit à petit. Son physique et son mental endurent nombres d’épreuves confinant rapidement à de la destruction pure.

Quelles sont donc ces étranges forces qui l’attirent vers le chaos? Quels étranges rituels se sont tenus ici? Pourquoi les voisins sont ils si bizarres? A mi chemin entre Rosemary baby et The wickerman, Left bank fait preuve d’une belle maturité pour un premier film.

Sans céder à la facilité du gore ou autres jumps scares, Pieter van Hees crée un climat d’angoisse « brut », glauque et puissant. Une horreur de la suggestion qui soulage nos rétines gavées à la violence et qui surprend agréablement.

RÉALISÉ PAR: Pieter Van Hees

ANNÉE: 2007

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *