BATTLE ROYALE

Le manga a parfois donné naissance a des films qui ont fait date et parmi lesquels Battle royale n’a pas à rougir malgré son apparente absurdité.

Dans une atmosphère décadente de fin de siècle, les valeurs se perdent et les adolescents abandonnent tout respect vis à vis des adultes et des traditions. Le gouvernement décide alors d’envoyer chaque année une classe de lycée sur une île, pour participer à un jeu télévisé apellé « battle royale » et qui consiste en une turie généralisée dont le survivant gagne le droit de retourner dans la société.

Battle-Royale-Class-Photo-

Takeshi Kitano (au centre) dans Battle royale, réalisé par Kinji Fukasaku et sorti en 2001.

En guise de bienvenue sur lïle, les jeunes gens ont droit à un topo hors norme sur ce qui les attend. Ils se voient remettre à chacun une carte, une boussole, et une arme. A leur cou, un collier se chargera de leur faire exploser la tête en cas de violation des règles du jeu. Quelques minutes plus tard les portes s’ouvrent, les dés sont jetés.

Rarement scénario n’aura été aussi excitant et pervers. Il est fou de regarder ces petites écolières en uniforme poursuivre leur camarades avec des faucilles ou des marteaux. Encore plus fou de voir à quel point le réalisateur a creusé ses personnages en montrant les liens et les aventures qui lient certains d’entre eux afin de rendre l’ensemble encore plus dérangeant.

Nos sociétés du divertissement de masse sont elles à ce point abruties par les médias qu’elles pourraient, un jour, se délecter de divertissements télévisuels aussi cruels? Depuis Battle royale le cinéma d’horreur bas de gamme semble en tout cas vouloir le suggérer. Il n’y a d’ailleurs pas que de la science fiction dans un tel scénario car, d’après les analyses, c’est la satisfaction de la pulsion de mort (tanathos) qui serait la plus rentable pour les médias (fait divers glauques, news morbides, films violents…).

Pour l’instant il est appréciable que tout cela reste dans la sphère du cinéma et, dans ce domaine, Battle royale constitue sans conteste le must à l’heure actuelle.

RÉALISÉ PAR: Kinji Fukasaku

ANNÉE: 2000

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *