DANTE 01

Passé complètement inaperçu sinon pour récolter une volée de bois vert, assez inhabituelle, par la critique autorisée, Dante 01 est le premier film de Marc Caro, co-réalisateur avec Jean-Pierre Jeunet des plus connus Delicatessen et La Cité des enfants perdus.

Le journal Libération dénonça entre autres, un message douteux dans le film. Et c’est bien vrai.  Si Caro nous offre un honnête film de SF sans grande surprise, qui emprunte aux grandes références du genre, (merci Kubrick), lorgne méchamment vers le carcéral Alien 3, c’est plutôt le propos, d’abord implicite puis de plus en plus affirmé, qui ne lasse pas de surprendre sinon de fasciner.

lambert wilson dans dante 01 de marc caro

Lambert Wilson dans Dante 01, réalisé par Marc Caro et sorti en2008.

Dante 01 décrit la vie d’une station orbitale dédiée à des expériences sur des détenus volontaires. 3 médecins, 2 gardiens et 7 prisonniers, soit 12 apôtres.  Des noms de personnages qui mélangent les mythologies et les religions, voire plus : Perséphone, Moloch, Lazare, Bouddha, Raspoutine. Quelques lourdes références à la Divine comédie… Et un détenu étrange, quasi muet, que ses compagnons de cellule surnomment Saint Georges en raison d’un tatouage sur son épaule représentant le chevalier au dragon. Il ne parle pas mais réussit à libérer ses compagnons de leur haine. On le comprend rapidement, Saint-Georges c’est le Christ qui vient sauver à la fois les détenus et les gardiens du mal qui les ronge.

La dernière scène est littéralement hallucinante. Saint-Georges en cosmonaute se retrouve à l’extérieur de la station en perdition dans le vide sidéral. Vision pascalienne. Les bras en croix, son corps se confond avec la station orbitale qui a la forme d’un crucifix posé sur une planète de feu en arrière-plan. S’ensuit une longue séquence psychédélique (un peu trop pompée sur 2001) où l’on voit la planète de feu devenir progressivement bleue et verte. Et le spectateur de se demander si le Christ a un sens hors de la Terre ou s’il n’est venu que pour cette Terre-là, qui porte les humains et leur violence inéluctable. Que faire du christ dans l’espace ou dans le désert ? Pas grand chose, c’est la réponse pour le moins effrayante de ce film à découvrir.

RÉALISÉ PAR: Marc Caro

ANNÉE: 2008

2 Responses to “DANTE 01”

  • Nice blog, keep it going!

  • Best Cinematography It seems like you and I have always been at odds over this since clloege ..you a writer ..me .an international award winning director/photographer/producer/editor. Am I full of myself? Yes! For Best Cinematography, you have to look a little deeper than at new film noir or any use of shadows. Think from the camera man’s perspecive and difficulty of achieving the shot. All that said, you’re acutally right on LOL! Good job dude, great list!If there were an award for, Best Photog/Camera man period , it would have to go to anyone behind the cam for the Bourne films. Man, those guys/gals are pretty amazing. Shooting a GOOD action pic (not those old Arnold pics or ones like Ronin) is a pretty amazing talent. Almost takes an eye from the likes of Tony Kaye as a director to acutally catch to true art. But folks that don’t know what goes in behind the camera, it’s always overlooked. My wife asks me a lot, can you do that? Most times, I tell her sraight up, NOPE! Heath, did you see The Assassination of Jesse James by the Coward Robert Ford? The cinematography in that was astounding, especially during the build-up to the train robbery scene. There Will Be Blood also had great cinematography. I agree with your comments about the camera crew for the Bourne films to have been able to get all of those hand-held shots truly amazing. DHS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *