TU NE TUERAS POINT

5ème film du décalogue de Krysztof Kieslowsky, Tu ne tueras point confrontes deux conceptions de la mort : celle du tueur dérangé et celle de l’Etat qui le punit.  

Tournées dans une union soviétique en phase terminale et saturée de problèmes sociaux (1988), les images dégagent une étrange ambiance de fin (de l’empire, de la guerre froide, de Dieu, de l’homme…), habilement portées par un crescendo de couleurs s’assombrissant de l’ocre au noir.

Jacek, 21 ans, erre dans Varsovie et massacre un chauffeur de taxi à coups de pierre. Rapidement arrêté, il va devoir répondre de son crime devant la justice.

Soumis à la peine capitale, le bourreau se transforme en paradoxale victime qui interroge, de ses yeux remplis de peur, la légitimité dont jouit une société pour s’arroger le droit de vie ou de mort sur ses membres.

Miroslaw Baka dans tu ne tueras point de kriztof kielowski

Miroslaw Baka dans Tu ne tueras point, réalisé par Kriztof Kieslowski et sorti en 1988.

Le crime légal est tout aussi cruel que la tuerie sauvage affirme sans ambages la violence de la séquence finale où Jacek, traîné comme un chien au milieu d’une horde de policiers est brutalement pendu dans une cave dégoutante.

Livré dans un style presque documentaire, Tu ne tueras point est un vibrant plaidoyer pour les libertés humaines de la part d’un cinéaste engagé contre les incohérences internes du système politico-administratif Polonais et qui, après avoir vu certains de ses film saisis par le régime, explore les nouveaux contours de la liberté d’expression dessinés par le dégel.

RÉALISÉ PAR: Krzysztof Kieslowski

ANNÉE: 1988

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *