HADEWIJCH

Hadewijch est très certainement le plus beau film de Bruno Dumont à ce jour, conservant les traits de ce qui ont fait l’esthétique radicale du cinéaste et abandonnant les quelques excès et redondances qu’on aurait pu lui reprocher.

Transposition moderne de la vie d’une mystique du XIIIème siècle, le film cherche à restituer sans le moindre artifice l’action de la grâce sur une jeune fille que le monde n’intéresse pas. La clôture religieuse ne répond cependant pas à toutes les questions qui se posent quand on cherche l’amour intégral du Christ au détriment de tous les autres. Hadewijch, fille de bonne famille, rêve de se consumer dans le sacrifice de sa vie que seuls les Intégristes musulmans peuvent lui proposer.

Julie Sokolowski dans Hadewijch de Bruno Dumont.

Julie Sokolowski dans Hadewijch, réalisé par Bruno Dumont et sorti en 2009.

Chez Dumont, les corps s’aimaient en se cognant, en se heurtant sans jamais se rencontrer. Les gros plans quasi pornographiques de son précédent film La vie de Jésus s’effacent pour des regards qui fuient l’ici-bas et se perdent dans la contemplation religieuse. L’amour impossible des chairs semble trouver sa conclusion dans la destruction kamikaze. Aimer à en mourir est peut-être une tentation séduisante mais trop courte de vue. Hadewijch rêve et souhaiterait ne jamais s’éveiller quand elle disparaît comme Mouchette dans une mare. Mais le rédempteur est là qui la sauve et la rend à l’amour véritable, remplie de grâce et délivrée de la mort. Chef d’œuvre.

RÉALISÉ PAR: Bruno Dumont

ANNÉE: 2009

One Response to “HADEWIJCH”

  • J’adore et c’est aussi mon préféré de Dumont…j’avais fait une critique pas trop mauvaise à l’époque mais je ne sais plus ce que j’en ai fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *