CRUISING (LA CHASSE)

La chasse est un film de 1980 réalisé par William Friedkin où Al Pacino tout jeune incarne un policier infiltré dans le milieu gay-SM à la poursuite d’un serial killer. Hétéro rangé, il va devoir repousser ses propres limites pour atteindre sa proie.

Plongé dans des boites de nuits underground au milieu d’une marée d’hommes suants bardés de cuir et de chaînes, le jeune agent Burns en vient rapidement à se poser des questions sur sa sexualité. Son métier influence sa vie privée à tel point que sa vie de couple se tend. Noyé dans ce nouvel univers, il en devient presque étranger à sa propre vie. Toutefois ce ne sont que des moyens pour l’habile William Friedkin de nous faire croire que l’enquête ne sera pas résolue. Au final, ces pseudos tiraillements entre sodomies violentes dans les urinoirs ou câlin avec chérie ne sont qu’un prétexte pour placer ce polar noir à quelques encablures au dessus du lot.

En effet, l’intérêt de ce film est son audace et l’on ne saurait que trop féliciter Al Pacino d’être toujours partant pour repousser les limites du politiquement correct. Après avoir joué dans l’un des premiers films « neutre » sur l’univers de la toxicomanie (Panique à Needle Park), il prête une fois encore son image et son talent à un univers qui n’avait pas véritablement de vitrine à l’époque.

Steve Burns (al pacino) dans Cruising (La chasse) de William Friedkin

Al Pacino dans La chasse, réalisé par William Friedkin et sorti en 1980.

Toutefois on ne sait pas vraiment quel est le ton du réalisateur vis à vis de l’homosexualité. Clairement voyeuriste, La chasse oppresse et plonge dans un certain malaise, décrivant un monde sans espoir, ravagé par la cruauté, la corruption, et la rébellion. Ne sont filmées que des situations de violation des règles, qu’elles soient juridiques, professionnelles, éthiques, sexuelles, procédurales… On peut lire dans le script, les tourments profonds d’une âme en combat.

Quoi de plus normal pour ce jeune trublion du cinéma qu’est Friedkin et qui compte à son actif une liste plutôt fournie de sujets noirs et macabres parmi lesquels l’exorcisme, la chasse à l’homme (Hunted), les complots diaboliques autour de nouveaux nés (The guardian), la schizophrénie meurtrière (Bug), le cannibalisme (Le sang du châtiment)… Autant de pellicules torturées qui sauront atteindre le cœur de ceux qui cherchent désespérément à déceler la vérité là bas, dans le fond des abysses.

RÉALISÉ PAR: William Friedkin

ANNÉE: 1980

2 Responses to “CRUISING (LA CHASSE)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *