LE FESTIN CHINOIS

Une fois n’est pas coutume, Tsui Hark a délaissé ses thèmes favoris que sont les arts martiaux, les grandes guerres du continent asiatique ou encore le bandistime, pour traiter avec humour, de… gastronomie! Attention, OVNI cinématographique.

Vers la fin de guerre froide, le cinéma asiatique se caractérisait dans de nombreuses régions par l’influence coercitrice des régimes communistes qui imposaient aux réalisateurs de « glorifier » la culture orientale traditionelle, par opposition à l’universalisme occidental.

Festin chinois Leslie Cheung Anita Yuen

Leslie Cheung et Anita Yuen dans Le festin chinois, réalisé par Tsui Hark et sorti en 1998.

Sans doute est-ce cet esprit qui agitait encore les neurones du jeune Tsui Hark lorsqu’en 95, il choisit de s’inspirer d’une tradition Chinoise surprenante : le festin impérial de la dynastie Qing (1644-1912).

 Ce festin se déroulait sur 3 jours durant lesquels se tenaient 6 banquets de 600 plats, et il avait pour objectif de mettre en compétition les styles gastronomiques opposés des Han et des Mandchous. Aujourd’hui, cette tradition se perpétue encore tous les 5 ans à Pékin, sous une forme renouvelée.

Mouliné par le jeune prodige du cinéma Viet namien, cela donne un résultat qui s’apparente aux films de Kung-fu mais dans lequel les coups ont été remplacés par des plats, tous aussi délirants les uns que les autres.

Poisson farci à la soupe, patte d’ours givrée, cervelle de singe vivant à même la boite crânienne… La surenchère d’inventivité des deux chefs fait rapidement rire.

Une pépite méconnue qui gagne à être vue, doublée d’une sympathique exploration dans les recoins singuliers de la culture Chinoise.

RÉALISÉ PAR: Tsui Hark

ANNÉE: 1998

 

One Response to “LE FESTIN CHINOIS”

  • ah malheureusement, c’est pas la luogqie du gouvernement chinois. c’est un pays tellement peuple9 et puissant qu’ils pensent qu’ils peuvent se suffire e0 eux meame. ils n’ont surement pas comple8tement raison, mais pas tout e0 fait tort non plus quand on voyage en chine, on a l’impression que la france est une mini-portion e0 cf4te9 heureusement qu’on a les sacs e0 main Vuitton

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *